Random Creations

Displaying 1 - 1 of 1

Prix international de littérature francophone «Benjamin Fondane» 2009

Creation Category: 




La cérémonie de remise de Prix international de littérature francophone «Benjamin Fondane» s’est déroulée le 20 mars 2009 à l’Hôtel Béhague, siège de l’Ambassade de la Roumanie à Paris.

Le prix a été créé en 2006 par l’Institut Culturel Roumain à Paris en collaboration avec «Le Printemps des Poète» et la «Société d’études Benjamin Fondane», en mémoire de Benjamin Fondane (1898-1944), poète, essayiste et philosophe d’origine roumaine, mort tragiquement à Auschwitz, dont l’œuvre principale, marquée par la pensée existentielle, a été écrite en français, a mentionné Mme Magda Carneci, la directrice d’Institut culturel roumain à Paris, aux ambassadeurs et aux invités.

Les lauréats des éditions précédentes du Prix international de littérature francophone «Benjamin Fondane» sont: Petr Kral-2006, Abdelwahab Meddeb-2007, Nimrod-2008.

Le prix est accordé annuellement à un écrivain d’une origine autre que française, mais qui écrit en français. Il est décerné pour un ou plusieurs livres (poésie et/ou essai) publiés en français, parus durant les cinq dernières années, quel que soit leur lieu d'édition.

La cérémonie de la quatrième remise du prix Benjamin Fondane a eu lieu dans le cadre des manifestations dédiées à la Journée internationale de la Francophonie, célébrée chaque année le 20 mars.
L’invité d’honneur, M. Julien Kilanga-Musindé, Chef de division de la langue française et des langues partenaires, Organisation Internationale de la Francophonie a prononcé une allocution dédiée à l’événement.
Photobucket  
 Linda Lê et Horia-Roman Patapievici
Marina Nicolaev©
 


Cette année, le prix a été remis à Mme Linda Lê, par le président d’Institut culturel roumain Horia-Roman Patapievici, philosophe et écrivain roumain.

 Photobucket 
 Linda Lê
Marina Nicolaev ©
 

Linda Lê est née au Vietnam, et elle vit en France depuis 1977. Elle a suivi ses études au lycée Henri IV et puis à l’Université Paris-Sorbonne. Son premier roman, «Un si tendre vampire» paraît en 1986, au vingt-trois ans. «Les Evangiles du crime» est son roman qui a attiré les éloges de la critique pour «son exceptionnelle originalité».
Autres romains : «Calomnies» (1993), «Les dits d’un idiot» (1995), «Les Trois Parques» et «Voix» (1998), «Lettre morte» (1999), «Le Complexe de Caliban» et «Conte de l'amour Bifrons» (2005) «In Memoriam» (2007).

La cérémonie a été suivie par l’audition du CD «Crier jusqu’à la fin du monde» (éditions Malambo) avec des poèmes de Benjamin Fondane interprétés par la comédienne Eve Griliquez.
La soirée a été enrichie d’un récital donné par le pianiste Sandu Sandrin, professeur à l’Université National de Musique de Bucarest, qui a enthousiasmé les invités en interprétant Liszt, Enescu, Debussy, Chopin.

Recent Creations

Displaying 1 - 5 of 852